La vie des clubs Isérois ... 
 Florian David quitte le GF38

La vie des clubs Isérois ...
(Source photo : Le Dauphiné Libéré)

Avant l'arrivée imminente d'une recrue au GF38, on apprend le départ de Florian David.

En manque de temps de jeu à Grenoble cette saison, Florian DAVID a néanmoins été un acteur majeur du club de l'Isère depuis trois saisons où il a disputé près de 50 matchs pour plus d'une vingtaine de buts marqués.
Milieu offensif âgé de 25 ans, Florian David est également passé par le Toulouse FC. Aujourd'hui il prend la direction du club des Herbiers Vendée (National).

Après deux saisons  et demie à Grenoble,  vous quittez le GF38  dès cet hiver, pourquoi ?  
« C’est un choix qui est dicté  par le temps de jeu uniquement.  Je pouvais partir l’été  dernier, mais on m’avait dit  que je jouerai plus, donc je  suis resté. Là, c’est le moment  d’aller chercher des  minutes ailleurs".

On ne vous a donc pas forcé  la main pour quitter le navire ? 
« On sait tous que le club  cherche un top joueur au  mercato, mais qu’il doit dégraisser  avant. C’est tombé  sur moi, c’est surprenant, car  trois semaines avant la trêve,  le coach avait dit qu’il comptait sur  moi pour la deuxième phase.  J’ai bu ses paroles jusqu’à ce  que mon agent m’appelle le  premier jour des vacances  pour m’informer que ça serait  compliqué de rester… » 

Titulaire sous la houlette de  Jean-Louis Garcia en arrivant  en 2015, votre temps de jeu  s’est réduit ensuite depuis  l’arrivée de son successeur  Olivier Guégan.
« Quand il est arrivé, j’étais  blessé, puis j’ai rechuté et j’ai  ensuite pris une lourde suspension,  donc ce n’est pas  idéal pour donner une bonne  image de moi. Je n’ai de fait  pas trop joué la saison dernière  et encore moins cette  saison, mais comme j’ai dit  au coach, je ne peux pas lui  en vouloir de faire jouer une  équipe sur une bonne dynamique. Le GF38 basculera  vite au top niveau,  j’en suis sûr »  

N’avez-vous pas imaginé  une éventuelle fin de saison  auréolée d’une montée  en Ligue 2 avec Grenoble ?  
« Je préfère être un acteur  majeur du maintien des Herbiers  en National 1 plutôt  qu’un acteur absent d’une  éventuelle montée du GF38  en L2. » 

Quel souvenir garderezvous  de votre désormais ancien  club ? 
« Les supporters magiques  du club. Mes coéquipiers et  le staff aussi. De manière générale,  tout l’engouement  qu’il y a autour du GF38, qui  basculera vite au top niveau,  j’en suis sûr. »

Vous jouerez donc aux  Herbiers lors des six prochains  mois, d’autres clubs étaient  également intéressés ?  
« Oui, mais rien de concret,  contrairement aux Herbiers.  La philosophie de ce club,  basée sur le jeu, correspond  en plus à mes qualités, donc  j’espère m’épanouir là-bas.  » 

Recueilli par Alexis SANDRE  pour Le Dauphiné Libéré