Coupe de France 
 La Vallée de la Gresse, si près du but

Coupe de France

A Varces (stade municipal), Cluses Scionzier (R1) bat Vallée de la Gresse (R2) 2-2, 3 tirs au but à 0 
(mi-temps : 1-0). 
Arbitre: M. Rosier. 
600 spectateurs.

Buts: Zoratti (68e), Portaz (78e) pour Vallée de la Gresse 
Leloucy (14e), Gana (79e) pour Cluses-Scionzier
Avertissements: Graca (18e), Lajlar (28e), Zoratti (62e), Diemer (85e), Vizzini (90e+2) à Vallée de la Gresse

Paturaux (62e), Said Hakim (63e), Said Halifa (85e) à Cluses-Scionzier.

FCVG: Verger, Graca, Ba (Vergini, 45e), Lajlar, Seve, Zoratti, Meyer, Bernard (Portaz 57e), Diemer, Vizzini (Lely, 90e+5), Todeschini (cap)

CLUSES-SCIONZIER: Berthelon, Said Hakim, Andriambelomanana, Lacolley, Valezim, Paturaux(cap), Leloucy (Brison, 90e+5), Said Halifa, Krattinger (Fertikh (70e), Yahiaoui, Gunes (Gana Bakar, 56e)  

C'est un jeu de la roulette russe où La Vallée de la Gresse sera finalement restée à terre, regardant de loin ClusesScionzier rejoindre le 8e tour. L’aventure devait se finir un jour. Et c’est tout un club qui aurait voulu qu’elle dure encore, un peu plus. Le temps d’un match historique au mois de décembre. Ce sera pour les Hauts Savoyards. « Je ne peux pas en vouloir aux joueurs », avouait l’entraîneur Christophe Cuynat après cette élimination. La Vallée de la Gresse aura tout donné. Mais parfois, cela ne suffit pas.

Zoratti redonne espoir
Il n’y a pas eu de round d'observation hier. Dès la première minute, Leloucy pour les visiteurs déclenchait une frappe des vingt mètres qui passait de peu à côté des buts de Verger. La réponse iséroise venait de Diemer dans la surface. Ce dernier était contré au dernier moment, sa reprise prenant préalablement le chemin des filets (2e). Un rythme effréné et, logiquement, l’ouverture du score haut savoyarde sur un contre rondement mené, Leloucy se présentant seul devant le gardien, sans trembler (0-1, 14e). Le FCVG n'était pas abattu et poussait. Après la pause, Verger entretenait l'espoir en sortant une double tentative à bout portant de Halifa Said et de Krattinger (63e). Un signe... Car l'égalisation arrivait peu de temps après. Un débordement de Graca suite à un une-deux d'école avec Todeschini, un centre qui trouvait Zoratti aux 16 mètres et sa reprise du plat du pied qui se logeait dans le coin opposé de la cage de Berthelon (1-1, 68e).

Portaz, le show et le froid
Le stade était en liesse... et on n'avait pas tout vu. Sur un contre, Portaz héritait du ballon et sa frappe croisée du droit faisait mouche (2-1, 78e). Une joie intense. Mais de courte durée. Sur la remise en jeu, un cafouillage dans la surface des Isérois permettait à Gana de glisser le ballon dans les filets de Verger (2-2, 79e). Direction les prolongations et au bout de celles-ci, sur un corner de Meyer, la tête de Zoratti... et la déviation malheureuse de Portaz, alors que le ballon se dirigeait vers le but. La séance des tirs au but sacrait Berthelon, qui sortait toutes les tentatives du FCVG.
Sortir. Mais la tête haute. 


Christophe CUYNAT (entraîneur de la Vallée de la Gresse)
: « On a les occasions pour gagner. Quand on revient à 2-1, on ne doit pas prendre un but une minute après. On manque de concentration sur la remise en jeu. Ensuite, les tirs au but, c’est la loterie. Je ne peux pas en vouloir aux joueurs. Voilà, l’aventure est terminée... » 

Christophe CURT pour Le Dauphiné Libéré