Coupe de France 
 La Tour St Clair, beaucoup de déception

Coupe de France
Ce coup franc dévié va prendre Manfred Héraud, le gardien du FCTC, à contre-pied. Et les Nord
Isérois vont être éliminés sur ce coup du sort.
Photo Le DL/Laurent CERINO

La Tour-du-Pin (stade municipal),  FC Gueugnon bat FC La Tour/Saint-Clair  1-0 
Mi-temps 1-0
Arbitre : M. El Mrabet. 

But : Soumah (35e) pour Gueugnon. 
Avertissements :
Soulier (66e),  Meunier (85e) au FCTC. 
Catenacci (38e),  Benameur (72e) à Gueugnon.  

FCTC : Man. Héraud (cap) - Meunier,  Barraud, Monnet, Mat. Héraud -  Chailan, Soulier, Soudani, Yesso, Garcia  - Danjoux. Sont entrés en jeu : Lebon  Deresse, Millat Carus. 

GUEUGNON : Hamelin - Catenacci,  Eckert, Bayo, Harrison - Rahab, Fa.  Revuelta (cap), Benameur, Soumah -  Nyamwisi, Fr. Revuelta. Sont entrés en  jeu : Mamessier, Mahla, Ribac.  

Beaucoup de regrets seront  à retenir de cette rencontre  entre un outsider turripinois  n’ayant  pas su faire fructifier des occasions  à leur avantage et  des Forgerons qui n’ont pas  réellement montré leur niveau  supérieur sur le papier.  Tout a démarré très vite dans  cette rencontre et dès la 3e  minute, les Gueugnonnais  bénéficiaient déjà d’un corner  non concluant. Le duo  Danjoux - Garcia  tentait  d’emballer le jeu côté FCTC  mais se heurtait à grosse défense  centrale Eckert Bayo,  imperturbable. Quelques  alertes permettaient à de  nombreux ballons de passer  devant les buts de Manfred  Héraud sans concrétisation.  Les locaux bien en place n’étaient pas  perturbés en défense avec  un très costaud Barraud.  Chaillan confirmait sa grande  forme offensive en donnant  de nombreuses fois le  tourni aux forgerons. Gueugnon  insistait tout de même  par Benameur qui frappait  au-dessus  des buts. Puis déjà,  on vit une occasion par G. Danjoux qui débordait côté  gauche donnant sur Soudani  qui frappait au-dessus.  

Soudani manque  la balle de match 

Quelques instants plus tard,  une faute sifflée sur Barraud  aux 20 mètres permettait à  Soumah de marquer d’une  frappe qui était détournée  par le mur turripinois,  trompant Manfred  Héraud, pris à contre-pied.  Les Nord-Isérois  avaient  tendance en première période  à balancer trop devant  sans organiser le jeu.  Ce qu’ils firent dès la sortie  des vestiaires. Malgré une  frappe de Revuelta montrant  que les Bourguignons ne  voulaient pas rester sur ce  score, les locaux  allaient produire du  jeu par Chailan souvent à  l’adresse de Danjoux. Les  Nord-Isérois  bénéficiant de  nombreux coups de pied arrêtés  sans profiter de cet  avantage. Ils allaient avoir  l’occasion du match sur une  envolée de Danjoux qui perçait  totalement la défense  bourguignonne pour transmettre  à Soudani seul devant  le gardien Hamelin.  Mais l’attaquant dévissait sa  frappe pour la mettre au dessus  (75e). Le FCTC passant à  côté d’une égalisation prometteuse  car ils allaient ensuite  dominer la fin de match  sans pouvoir revenir au score.  Le rêve s’est terminé sur  un coup franc détourné. Que  de regrets…   
 

Guillaume Danjoux (attaquant du FCTC) : « On est forcément  déçu. Surtout par rapport au but que l’on prend. On a  été un peu trop fébrile en 1ere mi-temps. On a réussi à emballer  le match après la pause, avec l’appui du public et on a eu les  occasions pour revenir. En face, c’était solide même s’ils n’ont  pas eu beaucoup d’opportunités. Voilà, c’est une belle aventure  qui se termine. » 
Manfred Héraud (capitaine du FCTC) :
« Il y a beaucoup de  regrets. On n’a quasiment rien concédé tout au long de la  partie. On prend un but bizarre mais on n’a rien lâché. On a un  peu abusé du jeu long en 1ere mi-temps et on est tombé sur une  défense solide. On rate une occasion en or. Il y a eu un peu de  crispation en début de match avec l’enjeu, le public. » 
Jean-Luc Zocca (président du FCTC) : « De la déception.  On prend un but sur un coup franc dévié par un de nos joueurs.  Les gars ont eu les occasions pour revenir après la pause mais  c’est le football. Je suis satisfait d’avoir vu mon club et mon  groupe à ce niveau-là. Ça a été une très belle journée grâce à  nos bénévoles. Il y avait la place pour passer, on n’y est pas  arrivé. » 
Fabrice Revuelta (capitaine du FC Gueugnon) :
« On a joué  une belle équipe qui a tout donné. Nous, on n’a pas été très  bon. On n’a pas réussi à mettre en place notre jeu, mais, dans  ce type de match, c’est la qualification qui compte. On souhaite  jouer à domicile au prochain tour. » 
Propos recueillis par Jérémy VIROT     

Thierry REIGNIER  Le Dauphiné Libéré