Coupe Laurafoot 
 ECHIROLLES rate sa finale

Coupe Laurafoot
(Source photo : Le Dauphiné Libéré)

A Pierrelatte (stade Gustave Jaume)
Chasselay (II) bat Échirolles 3-1
mi-temps : 1-1.
Arbitre : M. Bouras.
300 spectateurs environ.
Buts : Villard (8e) pour Échirolles ;
Poulet (12e), Gana (54e), Kaba (89e) pour Chasselay.
Avertissements : Besnard (45e) à Échirolles ; Baissaa (62e), Poulet (82e) à Chasselay.

Le vent qui soufflait dans l’enceinte drômoise rafraîchissait quelque peu l’atmosphère lourde qui y régnait. Après un court round d’observation, l’Échirollois Bouzit se procurait une belle occasion, puis son coup franc était détourné sur la transversale par le gardien rhodanien Genillon (5e). Échirolles avait résolument pris le match à son compte. Le capitaine Villard montrait la voie à suivre et délivrait un magnifique coup franc en pleine lucarne (1-0, 8e). L’avantage était mérité pour des Isérois dynamiques en ce début de rencontre. Mais ces derniers s’endormaient sur leurs lauriers. Échirolles baisse de rythme… Chasselay réagissait et égalisait par l’intermédiaire de Poulet qui crucifiait Krizman (1-1, 12e). Sacilotto sollicitait Genillon (21e) alors que les attaquants de Chasselay montraient peu à peu le bout de leur nez. L’intensité du match restait élevée. Les deux gardiens étaient souvent mis à l’épreuve. Sur un coup franc, le poteau sauvait Krizman suite à un tir de Raphaël (39e). …
Et Chasselay déroule
Chasselay avait pris le dessus au cours de la deuxième partie de la première période et gardait la même dynamique à la reprise. Échirolles reculait face aux coups de boutoir de son adversaire. Les Isérois allaient le payer cash. Gana passait en revue toute la défense et inscrivait le deuxième but de son équipe (1-2, 54e). Villard et ses partenaires réagissaient timidement face à une formation de Chasselay sereine et bien organisée. Villard n’était pas loin d’égaliser (75e) tandis que Medoukali (80e) puis Benhmida (82e) manquaient l’égalisation d’un souffle. Kaba, pour sa part, crucifiait Brice Krizman à la 89e et scellait le succès de son équipe (1-3). Échirolles laissait donc échapper le trophée Emmanuel Friess de la Coupe RhôneAlpes pour n’avoir pas su concrétiser ses occasions lors de ces temps forts.

Carmelo DI BENEDETO pour le Dauphiné Libéré